Santé

Santé

Bouffées de chaleur: que faire?

Bouffées de chaleur: que faire?

Elles sont l'une des manifestations les plus désagréables de la péri-ménopause. Mais l'hygiène de vie et les médecines douces y apportent une réponse efficace.

Les bons gestes

- Arrêtez de fumer le plus tôt possible, car le tabac avance l'âge de la ménopause de trois ans en moyenne et augmente l'intensité des bouffées de chaleur.

- Ayez une activité physique régulière : la pratique sportive régule les sécrétions hormonales et atténue les désagréments de la ménopause.

- Pratiquez la respiration, la sophrologie ou le yoga, car certaines bouffées sont principalement liées au stress.

- Adoptez des vêtements, chemises de nuit et draps en matière naturelle (coton ou lin).

- Dormez dans une chambre aérée, à température comprise entre 18 et 20 °C.

Les 10 clés pour maigrir... sans régime

Les 10 clés pour maigrir... sans régime
Maigrir sans régime ? C’est possible ! Pas besoin de se priver ni de suivre à la lettre les principes d’un régime frustrant, vous pouvez tout aussi bien perdre du poids en adoptant quelques habitudes au quotidien. Voici 10 astuces infaillibles pour perdre du poids… sans faire de régime.

Bouffées de chaleur: que faire?

Les bouffées de chaleur sont plus fréquentes chez la femme que chez l’homme. Elles constituent un trouble physique et peuvent devenir vraiment gênantes au quotidien.
Parfois appelées « sueurs nocturnes » ou tout simplement « transpiration », les bouffées de chaleur se traduisent par une sensation de chaleur subite et passagère du visage et du cou. Elles sont généralement accompagnées de sueurs et de frissons. Les bouffées de chaleurs sont principalement dues à un déséquilibre hormonal et se manifestent surtout la nuit, de manière incontrôlable et variable.

La sarriette : de vrais atouts santé

Moins connue que le thym ou le romarin, la sarriette fait partie des fines herbes à découvrir sans attendre. Riche en antioxydants et en divers minéraux, elle possède de très nombreuses propriétés santé intéressantes. En cuisine aussi, elle sait se rendre indispensable grâce à son petit goût poivré original.

Les probiotiques à l’assaut de la rhinite allergique

Chaque année, à l’époque des pollens, on se mouche, on éternue, on a les yeux rouges, le nez qui coule, bref, c’est le bon vieux rhume des foins, ou rhinite allergique pollinique qui est de retour. Les probiotiques, ces micro organismes vivants (des bactéries et des levures), qu’on trouve dans les yaourts ou les céréales (et dans des compléments alimentaires), bons pour notre flore intestinale, seraient également bénéfiques pour réduire les symptômes et la sévérité des crises.